Il y a : 2 personnes sur le site.

Liste des poèmes

sans titre fait par poeme-super-poeme le 04/11/2006
Je ne peux oublier, Là où je suis né, Là où mais parents N'étaient pas étrangers. Mais attention A cause de l'immigration On a perdu la notion De nos traditions : Le sang, voilà la règle d'or Tu peux pas le mettre dehors. Nous les Italiens, On est des ritals Ça nous fait du bien et on cals devant ces rafales qui qui nous rejette de notre pays c'est là que ce résume ma vie. Franchement, je m'demande parfois pourquoi on est comme ça. On aurait dû rester là-bas. Peut-être y avait pas de travaille mais y avait nos entrailles. Ma grand-mère, je ne l'ai plus vue depuis elle a disparue, c'était pas prévu. Je me demande si là ou j'était il y a encore tout mes souvenir Mes lectors, la pastine. Mais bon voila quoi en tout cas : Je ne peux oublier là ou je suis né
sans titre fait par x0princ3ss0x le 04/11/2006
j'ai revé que tu m'aimais j'ai revé que tu riais j'ai revé que tu m'embrasais j'ai revé que l'on jouais Mais maintenant que tu m'as bléssée je n'ai fais que l'imaginer....
sans titre fait par samy67870 le 04/11/2006
Triste regard D'une âme plongée dans le noir D'un esprit enchaîné A ce monde d'atrocités Une âme pure Soumise à vos tortures Chaque jour elle subit Sa misérable vie Sans cesse On la blesse Malgré les souffrances Elle garde le scilence Ce qu'elle a vécu a effacé à jamais Tout ce qui en elle était bonté Tout ce qu'elle a vu était horeur Elle ne connaîs pas le bonheur A jamais elle resteras dans ce brouillon Sa vie a toujours été un cauchemard Dans son regard plein de peine Est née de haine Elle a toujours donné l'image D'une enfant sage Mais escibée a vos regards Elle est devenue l'ange noir.
sans titre fait par giuliano51 le 04/11/2006
Et de nouveau la solitude. Même cette nuit je la sentirai. Mon coeur bat. Un rythme d'amour qui ne finit jamais. Et tous les jours, tous les soirs. J'y pense encore. Je voudrais pouvoir me rappeler de toi comme ça. Avec ce sourire plein d'amour. Comme s'il était sorti d'un coup. Ma vie est un rêve. Un peu plus triste. Je pense à toi, je pense à nous, et je ne vis plus. Je n'ai pas le temps pour rire. Je n'ai pas le temps pour pleurer. Mais pourquoi tu n'est pas encore convaincue. Je reste seul, avec ton image en tête. Je penserai à toi. Et je rêverai. Pendant les nuits je te chercherai. Dans ma tête. Quand de nouveau la solitude viendra.
©Slimshady451 2006-2015 - Design de Slimshady451 - Page vue 214405 fois